LA CAVE – NATASHA PRESTON

J’avais entendu parler de ce thriller il y a quelques années, en des termes élogieux, mais ce n’est que maintenant qu’il a pu atterrir entre mes mains. Même s’il est vrai que ce thriller a se lit plutôt bien, il recèle tout de même pas mal de petites lacunes.

Trèfle, un homme à la folie maniaque et meurtrière, séquestre Rose, Iris et Violette, trois filles, dans sa cave. Un jour, Summer croise la route de cet homme et ne rentre pas chez elle : il l’enferme dans sa cave et la rebaptise Lilas. Mais contrairement aux autres, Lilas ne compte pas accepter son sort jusqu’à faner.

Ce qui aide principalement à avancer dans le roman c’est l’attachement pour les filles qui se développe très vite. A défaut de pouvoir aller les sauver nous-même, on se prend de passion pour leur histoire. On a envie de savoir qui elles sont, d’où elles viennent et surtout, si elles vont s’en sortir. Il y a également les changement de points de vue qui donnent un vrai rythme à l’histoire. On suit à la fois les victimes, les recherches et le coupable, presque en instantané, en plus des sauts dans le passé pour aider à mieux situer certains personnages et leur psychologie.

Néanmoins, malgré quelques aspects prometteurs, le roman reste assez plat. Les filles sont attachantes mais reste de vrais clichés ambulants, et je ne parle pas de Trèfle qui coche toutes les cases du kidnappeur en série de base. Le rythme du livre reste également assez plat. Les informations données tout au long du roman nous tiennent en haleine, mais on est loin d’avoir un thriller palpitant entre les mains.

Le roman a d’ailleurs un vrai problème de rythme, puisque l’action arrive réellement à la toute fin de l’histoire. On découvre certains passages captivant tout au long du livre, sans pour autant se dépêcher, et soudainement l’autrice nous embarque dans quelques chapitres d’actions. Malheureusement, ce n’est pas forcément bien amené, et le dénouement du livre nous donne l’impression d’avoir été bâclé.

Moi qui n’avait lu que des avis positifs de ce roman à l’époque, je me suis retrouvée face à une petite déception. Mon édition comportait deux romans de l’autrice et vous pouvez être sûre que je ne lirai pas l’autre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s