MIDNIGHT SUN – STEPHENIE MEYER

Twilight est la saga de mon adolescence. J’étais accroc aux livres, j’ai attendu chaque film avec une impatience non dissimulée, j’étais incontrôlable. C’est d’ailleurs une saga que j’ai relu de nombreuses fois, et que je relis encore. Alors quand les éditeurs ont annoncé la sortie de Midnight Sun, j’étais comme une dingue.

C’est l’histoire d’un lycéen pas banal. Edward est d’une beauté qui frôle l’absurde, mais ce n’est pas ça qui fait sa non-banalité, quoique ça y participe En vérité, c’est un vampire… Il vit avec sa famille, composée de ses frères et sœurs Jasper, Alice, Rosalie et Emmet, d’Esme sa mère et de Carlisle son père qui est médecin. La particularité de cette famille de vampires ? Il sont « végétariens », et oui, ils ont appris à résister à l’appel de la chasse des humains et se nourrissent d’animaux sauvages comme les ours et les cerfs.
Mais la vie d’Edward va être chamboulée par l’arrivée de Isabella Swan (Bella) qui emménage chez son père, Charlie le chef policier de la ville. Premièrement, elle attire son attention car il n’arrive pas à lire ses pensées. Certains vampires ont des dons particuliers, Edward, lui, peut lire dans les pensées de n’importe qui. Seulement, pas elle, pour une raison inconnue. Deuxièmement, le parfum du sang de la jeune fille est inexplicablement irrésistible…

Est-ce que j’ai adoré cette revisite de Fascination ? Oui, totalement. J’ai toujours voulu être dans la tête d’Edward, mon rêve est donc devenu réalité. J’en redemande même encore et si Stephenie Meyer annonce une suite à Midnight Sun, je plongerai tête baissée.

Non seulement, on découvre enfin les pensées du bel Edward, mais on en découvre aussi plus sur les pensées des autres et surtout, sur le fonctionnement des Cullen et leur passé. Moi qui avait peur des redondances à cause de ma relecture de la saga Twilight juste avant, j’ai été de surprises en surprises avec cette lecture. J’ai également adoré découvrir cette romance qui me suit depuis tant d’année sous un oeil neuf. Il y avait plein de passages de Fascination que je rêvais de lire sous le point de d’Edward, c’est désormais chose faite. Je peux même vous avouer que j’ai encore plus apprécié découvrir cette histoire avec le point de vue d’Edward. Plus j’avançais dans ma lecture, plus je me disais que ce serait dur de trouver le point de vue de Bella à ma prochaine relecture.

J’ai aussi été très heureuse de voir que le traducteur de Midnight Sun était le même que celui de la saga originale. Après tant d’années, j’avoue avoir eu peur de me retrouver face à une traduction totalement nouvelle et qui ne collerait pas avec la saga originale. C’est donc avec un grand bonheur que j’ai retrouvé les spécificités d’écriture que j’aimais tant avec Twilight. La saga originale avait pour spécificités son style parfois soutenu, avec des tournures de phrases qui pouvaient être vieillottes, et j’ai aimé le retrouvé ici. C’était même encore plus prononcé, Edward étant né en 1901.

Néanmoins, Edward Cullen n’a pas su m’éblouir assez pour que je ne note pas certains détails particulièrement déplaisants. Notamment le fait qu’Edward est un véritable stalker et qu’il ne lâche pas Bella une seconde. Découvrir le quotidien de Bella au travers des yeux d’un homme qui l’espionne autant était très dérangeant. C’était déjà un aspect qui m’avait déplu au fil des relectures de Twilight, alors que c’est à peine survoler par Bella, alors le voir faire en détail ici est pire. Et ses réflexions à ce sujet ajoutent encore au malaise.

On peut aussi souligner les quelques longueurs du roman, Edward aimant réfléchir durant des heures sur des détails futiles. Son esprit est beaucoup plus torturé que celui de Bella. Autant j’ai aimé le voir basculer de la soif à l’amour (et encore… Il y a eu des moments particulièrement bizarres qui m’ont mise mal à l’aise), autant le voir pinailler sur certains détails pendant des pages et des pages a été quelques peu fatiguant. C’est d’ailleurs à cause de cela que je n’ai pas lu le roman aussi vite que je ne le pensais. On tourne parfois en rond et les chapitres peuvent être très longs.

Malgré les défauts du livre qui m’ont vite sauté aux yeux, retrouvé cet univers et sous le point de vue d’Edward m’a fait passé un excellent moment. L’attente a été longue mais elle en valait la peine, vu le bonheur que m’a procuré cette lecture. Twilight est LA saga de mon adolescence et j’aime y retourner de temps à autres pour retrouver cette romance que j’aime tant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s